Amis épicuriens, bienvenue sur mon blog. Je suis originaire de Rennes mais étant une passionnée de cuisine, je n’hésite pas à quitter ma ville pour goûter à de nouvelles choses. Du coup, j’ai tout testé : restaurant traditionnel, restaurant fruits de mer, brasseries parisiennes, cuisine italienne…. Au final, ma préférence s’est portée sur le restaurant de poisson. Je vous assure que le poisson frais habilement cuisiné ravit les papilles gustatives les plus exigeantes. Cependant, je ne vais pas vous mentir : toutes les tables ne se valent pas. Comme j’ai eu l’opportunité de tomber sur de très bons restaurants, je vous donnerai les bonnes adresses. Je vous ferai également découvrir les meilleures recettes de poisson à concocter rien que pour vous ou à l’occasion d’un repas de famille convivial à souhait.


Clin d’œil à l’Amiral

L’Amiral est un restaurant français pas tout à fait comme les autres. Il est labellisé tables et auberges de France en plus d’être membre de l’Association Française des maîtres restaurateur. Nos spécialités ? Les produits de poissonnerie ! Quoique, nous mélangeons aussi les saveurs terre et mer afin de varier les plaisirs gourmands. Homard, langoustines, crevettes, bigorneaux, plateau de fruits de mer… les coquillages et crustacés rencontrent volontiers les viandes et le fromage. Ici, le Chef de cuisine prône avant tout le fait maison et la fraîcheur. Il veille donc à piocher ses principaux ingrédients dans chaque arrivage le plus récent.
Si l’Amiral fait des fruits de mer ses produits de prédilection, il n’a rien à envier aux restaurants végétariens. On peut y faire des choix végétaliens et végétariens sans aucun problème et déguster son menu en profitant d’une vue exceptionnelle.

Les poissons frais
Les étals de poissons frais
L’Amiral, c’est aussi une histoire de famille. Mon grand-père était à la fois amiral et fin gastronome. C’est donc pour lui rendre hommage que ce restaurant ouvert 7j sur 7 (en juillet et août) a été ainsi baptisé.

Les meilleurs restaurants de poisson


Restaurant Les Pêcheurs à Rennes


Poisson aux légumes
Le poisson frais bien cuisiné
Dans ma ville, il y a ce restaurant avec terrasse, un patio plutôt, qui vaut vraiment le détour. Les clients peuvent choisir leurs poissons et crustacés dans le vivier ou auprès du poissonnier des étals à l’entrée. “Les Pêcheurs”, ce sont Chef Louis et ses moussaillons. Ils vous concoctent du foie gras aux algues ou encore une assiette composée de crevettes roses, bulots et aïoli. Sole meunière entière ou levée, coquilles Saint-Jacques snackées, tout cela est à apprécier dans ce restaurant ouvert tous les jours.

Le Petit Nice à Marseille


Le Petit Nice est répertorié dans le guide Michelin restaurants. Et pour cause, c’est un restaurant étoilé. Ouvert en 1917 par Germain Passedat, l’établissement décroche sa première étoile en 1977, suivie d’une seconde en 1981 et encore une autre en 2008. Le Chef Gérald Passedat, petit-fils du fondateur, dirige actuellement les opérations culinaires. La “Bouille Abaisse” est la spécialité de la maison. Néanmoins, les plats de poissons sont nombreux. Le Chef fait honneur aux oursins, à la langouste, à la daurade royale et une grande variété de produits de la mer.


Le Coquillage à Saint-Méloir-des-Ondes

Le filet de poisson garni
Filet de poisson

Le Chef Hugo Roellinger et Jérôme Aumont sont à la tête d’un restaurant deux étoiles dont les tables donnent sur la mer. Commandez des huîtres aux aromates, des coquillages accompagnés de légumes frais, de la chair d’araignée de mer…. Je vous assure que la carte du restaurant régalera vos papilles. Finissez le repas avec des plateaux de fruits et des fromages bretons. Vous ne le regretterez pas !


Les meilleurs plats à base de poisson

La bouillabaisse


Cette soupe de poisson est née à Marseille au VIIe siècle avant notre ère. En 1980, la Charte de la bouillabaisse a été adoptée par les meilleures tables et la tradition se poursuit encore. Selon la tradition, on utilise impérativement de la vive araignée, de la rascasse et de la rascasse blanche, du chapon scorpène et du congre. A part le sel et le poivre, on peut ajouter des oignons, de l’ail, du persil, des pommes de terre, des tomates et du fenouil. Le safran et l’huile d’olive sont également autorisés par la Charte. Les poissons sont ensuite servis dans un plat et le bouillon dans un autre. Une sauce du nom de rouille et des croûtons préalablement frottés à l’ail accompagnent systématiquement cette soupe.
La bouillabaisse Marseillaise
Un plat typique du sud : la bouillabaisse

La paella

D’origine espagnole, la paella tient son nom du récipient dans lequel il est cuisiné. L’ustensile en question ressemble à une poêle. L’ingrédient de base est le riz rond mais les saveurs les mieux développées sont celles des poissons et fruits de mer. Poulpe, palourdes, crabe, écrevisses, amandes de mer, poisson rouge, merlu, moules d'Espagne, les cuisiniers peuvent révéler leur créativité. Ce plat aux mille et une variantes est servi dans différentes adresses parisiennes, notamment sur la Place des Vosges et le Boulevard du Montparnasse.

Le Coulibiac saumon

Le Coulibiac ou koulibiac est un pâté en croûte né en Russie. Le saumon et l'esturgeon sont les poissons fréquemment utilisés pour la farce. Ils sont associés à des œufs durs, de l’aneth et des champignons. A la découpe, on peut voir les différentes couches de farce savamment disposées avant la cuisson. Du coup, on se régale d’abord avec les yeux puis avec le palais.

Comme il y a des gourmets allergiques aux poissons, les chefs proposent parfois du koulibiac à l’escalope de veau ou une autre pièce de viande bien charnue.


Le matériel indispensable pour cuisiner le poisson

Oui, je vous ai avant tout embarqué dans cette aventure gourmande afin de vous faire découvrir des adresses autres que les restaurant japonais pour manger du poisson. Comme j’ai évoqué mes plats favoris, les idées recettes ne vont certainement pas tarder à apparaître sur mon blog. C’est donc pour mieux vous préparer à ces préparations gourmandes que je vous propose la liste des ustensiles indispensables pour préparer vos poissons.

Les couteaux à poisson

Ne vous y méprenez pas car il ne s’agit pas des couteaux utilisés pour savourer les poissons à table. Je vous parle plutôt des couteaux à lames effilées, parfois recourbées. Ils permettent de lever le filet sans difficulté pour une présentation aussi impeccable que dans nos restaurants les plus prestigieux. Vous verrez qu’avec cet ustensile, vous pourrez lever vous-même un dos de cabillaud destiné à la friture ou à des préparations gratinées. J’ai d’ailleurs trouvé mon couteau à poisson sur le site https://www.kitchen.fr/ 

L’écailleur

Tout est dans le nom : c’est l’outil indispensable pour écailler les poissons. Il en existe différentes sortes. Pour ma part, j’utilise un écailleur à lame courbe pour les petits poissons et des modèles qui ressemblent à de grands grattoirs pour les espèces plus grandes. Les lames de l’écailleur sont dentelées. Les dents en question peuvent être fines ou larges et espacées. A vous de voir quel écailleur vous convient le mieux selon les spécimens que vous cuisinez habituellement.

La pince à arête de poisson


Un poisson sans arête, ça n’existe pas. Il faut donc désarêter le poisson avant ou pendant la dégustation. Il existe justement des pinces spécialement fabriquées à cet effet. Certains modèles rappellent un peu les pinces à épiler. D’autres s’apparentent plus à des ciseaux. Dans tous les cas, l’essentiel est que vous soyez à l’aise lorsque vous maniez votre ustensile.